Recette de Thieboudien de Mariama

IMG_9241

Voici la recette de Thieboudien de Mariama de Pointe Sarène, écoutez, préparez et savourez :

Plat National des sénégalais.

Ingrédients :

Poisson (daurade, capitaine ou lotte,…), 2/3 Yet (mollusque fumé), « Guedj » du poisson séché, riz, oignons, diahatou (tomates sénégalaises), piments, carottes, aubergines, navets, Chou pommé, manioc, patates douces, gombo (gluant, ressemble à un gros cornichon).

Couper le poisson en darnes, les farcir avec le « rof » (piler : persil/oignons verts/piment/sel/poivron). Faire frire et dorer des 2 côtés pour raffermir. Réserver le poisson.

Couper les oignons et les faire revenir dans une marmite avec de l’huile de soja ou d’arachides/tournesol, rajouter de l’ail, rajouter un peu de concentré de tomate, laisser mijoter 5 minutes, mettre le morceau de yet et le « Guedj », puis rajouter de l’eau. Saler /poivrer. Mettre les poissons à cuire.

Rajouter les légumes le plus long à cuire : carottes, navets, les « diakhatou ». Laisser mijoter jusqu’à ce que le poisson soit cuit. Le sortir le poisson cuit et préserver avec un peu de sauce de cuisson. Rajouter les autres légumes : aubergines, patates douces et manioc. Rajouter les tomates sénégalaises concassées. Laisser mijoter.

Enlever tous les légumes, filtrer le jus et remettre dans la marmite.

Mettre le riz à cuire à la vapeur au dessus des légumes (plat à vapeur : « Indé » en wolof). Lorsque la fumée passe à travers le plat, enlever le riz.

Faites cuire le riz dans le bouillon de légumes/poisson, à peine recouvert de jus de bouillon. Baisser le feu. Mettre un couvercle. Au bout de 5/10 ‘ remuer le riz.

S’accompagne d’une petite sauce avec le jus de cuisson et le tamarin.

Servir dans un grand plat rond ou ovale. Disposez le riz au fond, puis le poisson et les légumes au milieu. Un peu de riz grillé : « khogne » qui s’attache au fond.

Le Thieboudien peut se faire avec le riz blanc ou riz tomates, ce qui lui donne un ton légèrement coloré.

Miam c’est trop bon !

Merci Mariama d’avoir pris le temps des explications !

Merci à Henriette, « Sérère », rencontrée à Mbodiène, pour sa relecture.

 

Photo de gauche : Stéphane, Jules, Mariama, Gilbert et Abdou, lors d’un partage de Thieboudien à Pointe Sérène. Le plat se mange ensemble. Avec une cuillière, ou directement avec les doigts pour certains.

Photo de droite : cuisine classique sénégalaise. En haut à gauche le plat pour cuire le riz à la vapeur appelé  « Indé » en wolof.

ph. de gauche : « Diakhatou » : tomates sénégalaises, légume au goût légèrement amer

ph.de droite : le Yet, mollusque séché.

Une réflexion sur “Recette de Thieboudien de Mariama

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s