Qu’est ce qu’on mange en Afrique du Sud ?

L’Afrique du Sud est peut être un des pays où l’on pourrait dire : « Dis moi ce que tu cuisines et je te dirai quelle est ton histoire ? ». Là encore, la richesse culinaire de ce pays traduit cette société qui se veut : »Arc en ciel ». Dès notre arrivée, nous surfons sur la vague olfactive, gustative et visuelle. Ici on aime manger et boire. L’influence des cultures africaines, européènnes et asiatiques régale nos papilles. Mais peut être ne sommes nous pas très objectifs. Cet effet d’Eldora des saveurs est amplifié par notre venue du Sénégal et de la Mauritanie, où, malgré des mets succulents, les choix sont plus limités en matière de diversité.

Alors qu’est ce qu’on mange ici, en Afrique du Sud ?

Je vous ai déjà parlé des Markets Food de Johannesburg et de Cape Town, dans des articles précédents… genre de stands de restauration où toutes les cuisines se côtoient sur un seul espace. L’idée est assez géniale. La diversité, est non seulement gustative, mais aussi éthnique, culturelle et sociale. Un constat : originalité et variété sont présentes.
Le voyage du gustatif commence….

Tout d’abord nous goûtons la viande séchée appelée Biltong que l’on peut trouver dans les marchés, supermarchés et même dans les boutiques en tout genre. Il en existe toute sorte : Beef (boeuf), Koudou (antilope africaine), Springbok (antilope sauteuse), Ostrich (Autruche), et épicées. Epices venues d’Asie puis cultivées ici depuis des siècles. Ensuite la Droëwors, la version séchée de la Boerewors. L’avantage du Biltong et de la Droëwors, c’est qu’ils se gardent longtemps, puisque séché. Un snack pratique et très énergétique !

Autre amuse bouche ou entrée : le Carpaccio de Springbok.

Mon premier coup de coeur va vers les « Bobotie Balls » (boulettes de boeuf hâché) d’origine indonésienne, accompagnés d’une sauce Chakalaka, une sauce curry avec des oignons, tomates, poivrons, haricots,…d’origine indienne, accompagnés d’un riz thaï (cf recette) 
Puisqu’on parle de Balls, pourquoi ne pas continuer avec les Pap ou Porridge Balls (boules de maïs). Et celles au poisson, Fish Balls.

IMG_1233
Fish Bolls

Le Potjiekos est un ragoût de viande de porc, boeuf, agneau ou petits gibiers, préparé dans une marmite du nom de Potjie, en plein air, au feu de bois. Il s’accompagne de légumes : chou, carottes, oignons,..le tout cuit dans un bouillon de vin ou de bière. Plat d’origine hollandaise.

La viande est omniprésente dans la cuisine sud africaine : bouilli, au four ou grillée. D’ailleurs comment ne pas évoquer ici le traditionnel Braai, barbecue familial du dimanche. C’est même une vrai religion. On y grille le Steak T-Bone, les Côtelettes de porc, les Boerewors, un saucisson séché, épicé avec de la graine de coriandre.

IMG_3561
Fish and Chips

Pour ceux qui préfèrent le poisson ou les fruits de mer, comme le Fish and Ships, langoustes ou calamars, c’est plutôt en bord de mer que l’on peut les déguster. Allez donc faire un tour du côté de Hout Bay, au sud de Cape Town.

img_3559.jpg
Ribs

Stéphane a pu dévorer les fameux Ribs, 900 gr, à Glencairn.

IMG_9787
Plat éthiopien

Et si on est vegan ou végétarien, on peut trouver également son bonheur avec des plats de légumes, cuits ou crus, purées en tout genre, dans la cuisine indienne, libanaise, éthiopienne ou italienne.

IMG_1655

Les Vetkoek sont des petits pains panés sucrés, garnis avec du miel ou de la confiture, mais aussi de viande hachée dans sa version salée et qui accompagnent les Braai. Street food.

IMG_9871

Et puis aussi, le classique poulet-frites, ces dernières sont appelées Tjips.

IMG_9895
Cuisine libanaise

Sans compter les nombreux plats d’origine libanaise, éthiopienne, italienne, allemande, et j’en passe…..

Les Sandwichs en tout genre, les Scones et la variétés des Thés viennent des Huguenots français et britanniques.

Enfin en dessert.

 

 

IMG_1919
Le Malva

J’évoquerai le Melktert, un délicieux gâteau à l’oeuf, au lait, au sucre et à la cannelle. Le Malva, un pudding sucré à la farine, à l’oeuf, au sucre, au lait, à la confiture d’abricot et au beurre.

Le Koeksister, existe en deux versions. La 1ère est un beignet tressé, frit puis trempé dans un sirop parfumé de gingembre et de cannelle. La 2ème version, plus ronde, non tressé, saupoudré de noix de coco, d’origine métisse du Cap (Malais du Cap).

IMG_1735

Il existe également tout une variété de pain : seigle, céréales, aux figues et aux noix, au levain, au lait,….Au restaurant, le pain est un accompagnement et se paie en plus.

Je finis avec cette belle et bonne confiture à base du fruit « Num, Num », petit fuit rouge, à savourer sur une belle tartine de pain à la farine complète, comme le pain Potbrood, pain des Boers, 1ers colons français et néerlandais.

Que serait un repas sans vin me direz-vous ? Eh bien l’Afrique du Sud est connue pour ses bons vins aussi, mais là c’est une autre histoire et aussi un autre article. Je vous invite à découvrir mon article précédent, sur les Winelands : Stellenbosch et Franschhoek.

IMG_0370

Une réflexion sur “Qu’est ce qu’on mange en Afrique du Sud ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s