Mountain Zebra National Park

img_2826
Zèbre de Montagne

Après l’ADDO Elephant Park, nous avons pris la route pour Cradock. Cette fois-ci nous avons choisi un logement dans une ferme, du côté de Mortimer, loin des circuits touristiques. Nous nous arrêtons à Cradock pour faire un tour au Karoo Festival Food qui a lieu ce week end. Ca tombe bien ! Il est 16h30. Manque de pot nous arrivons trop tard. Tout le monde remballe. Nous réussissons tout de même à acheter quelques « Sprinkboks Pies » (tartelettes d’antilope). Puis nous nous arrêtons au Supermarché du coin pour faire nos provisions. Le soleil commence sa plongée, le ciel prend des reflets jaunes-orangés. Il est presque 18h lorsque nous nous rapprochons de notre nouveau lieu d’habitation. Rappelons le, nous sommes en automne ici. Le soleil se couche vers 17h30. Nous traversons des champs d’autruches, de moutons, nous nous engageons sur une piste faite de terre et de cailloux. « Est ce bien là, tu crois ? » me demande Stéphane. « C’est bien possible » lui dis-je. Joan, l’hôtesse du lieu m’avait bien prévenu par mail : « Doit-on vous préparer un dîner ? Un déjeuner ? Notez que nous sommes à 38 km de Cradock et pas un commerce aux alentours ». Pile ce qu’il nous faut. Un endroit authentique, au calme. Un peu plus loin, nous apercevons deux grandes fermes au loin. Aucune autre habitation. La notion de « village » reste un concept.

Bien plus loin, lorsque nous découvrons la pancarte avec une charrue indiquant : « Ardenza. Jan & Joan Heerden », tous les deux, en choeur : « c’est là !!! ». Nous longeons tout d’abord un grand champs de moutons, puis deux ânes dans un enclos sur la gauche, de grands chênes nous accueillent de part et d’autre de l’allée… et puis Joan, tout au bout du chemin, un petit signe de la main, souriante, semble nous attendre. Elle prend grand soin de nous mettre à l’aise. Nous découvrirons la ferme le lendemain car la nuit est tombée. Nous avons tout de même eu le temps de découvrir et surtout d’entendre les petits agneaux de 4/5 semaines bêlant à tout va.


Le lendemain c’est dimanche. Nous en profitons, non pas pour aller à la messe, mais pour faire un tour au Karoo Food Festival à Cradock, que nous avons loupé la veille, et sur les conseils avisés de Joan. Là encore nous arrivons trop tard. Il est à peine 14h, que les exposants remballent. Nous avons tout de même le temps de découvrir scones colorés, « pies »(tartes), bières artisanales, café torréïfié, vins …et des ateliers de cuisine, voir de boissons fermentées. C’est là d’ailleurs que nous avons eu le plaisir de rencontrer Amy Coelzer qui venait de finir son atelier. Les joues rouge, le regard pétillant, cette femme manifeste un enthousiasme pour partager ses secrets, et ça fait plaisir.Amy nous accorde une interview et nous explique comment réaliser la boisson de Gingembre, grâce à la fermentation, écoutez :


IMG_2471

Plus loin, et pour le plaisir de nos oreilles, un charmant couple, chantent, avec grande conviction et enthousiasme, des reprises. Comme la plupart des gens sont partis, il ne reste plus que 6 personnes dans le public dont Stéphane et moi. Je me permets de leur demander une chanson du pays et après quelques secondes de réflexion, bien sûr Johnny Clegg leur apparait comme une évidence.
Ecoutez l’interpréation de la chanson de Johnny Clegg, par ce jeune coupe au Karoo Food Festival à Cradock :

img_2617

Pourquoi avoir choisi Cradock ? Moutain Zebra National Park y est à une dizaine de kilomètres. Ce parc s’étend sur près de 28 412 hectares et existe depuis 1937. Il est situé dans la provence du Cap Oriental. Il a été créé pour protéger les zèbres, de montagne surtout. Mais on y trouve ausssi : Buffles, Elans, Gemsbok (Oryx Gazelle), Cobe de Montagne, Gnou noir, Koudou, Blesbok, Springbok, Alcélaphus Caama, Guépards, Vautours Chassefiente, Aigle de Verreaux, Grue de Paradis, Messager Sagittaire, Vipère heurtante, Bitis Atropos, Cobra cracheur, ….


Nous avons pris deux jours pour visiter Mountain Zebra National Park incroyablement beau à cause de ses montagnes, de ses paysages, de son côté désertique, arride et finalement très peu fréquenté, du moins lorsque nous y étions.

Qu’est ce qui différencie un Zèbre de montagne d’un Zèbre du bush ? Vous avez déjà observé ses rayures incroyablement bien dessinées ? Pour moi le Zèbre est synonyme d’élégance. Un don du ciel à la rayure parfaite…Toujours bien vêtu, d’allure fière, la tête haute, les jambes fines, une démarche tout en grâce…Et c’est justement ses rayures qui font la différence. Aucun zèbre n’a les mêmes rayures. Un peu comme nous avec nos empreintes. Fines pour le zèbre du bush, épaisses et noires ou marron pour le zèbre de montagne. Ce dernier a un museau marron et paraît plus farouche, plus nerveux. Il vit sur les pentes et plateaux culminants. Ils se regroupent plutôt en petits groupes (un mâle mature et 3/4  juments), contrairement aux zèbres du bush (en grands troupeaux). Les juments donnent naissance à un seul poulain, sevré à l’âge d’un an environ.
L’espèce est classé comme « vulnérable ». Dans les années 30, on en comptait plus que 100. Désormais et grâce aux efforts de concervation ont en compte plus de 1200.

Nous avons coupé nos deux journées de safari, par une superbe randonnée dans les hauteurs de Bloomfontein. Jan, le mari de Joan, nous a proposé cette ballade et déposé sur les hauteurs, à environ 1300 m d’altitude. Nous n’avions plus qu’à descendre jusqu’à la ferme, avec une vue superbe tout le long. Deux chiens égarés, nous ont accompagnés tout le long. 3 heures de marche. Repos à la ferme entouré d’ânes, de coq et poules, cygnes, de petits agneaux et de moutons dans le pré d’un côté, ….

L’endroit est parfait. Un paradis en terre ferme. Entourés de champs de moutons. Un couple de fermiers adorables. Joan & Jan nous ont préparé un succulent plat de côtes d’agneau pour le deuxième soir. La viande est excellente. Et c’est une ancienne végétarienne qui vous l’affirme. Elévé en plein air, sans engrais ou pesticide dans les aliments. Que du naturel…la viande a du gôut, est tendre et savoureuse. Nous avons passé une chouette soirée.

Jan nous a fait faire le tour de la propriété, avec son Pick-Up Toyota. Fermier passionné par son travail, un peu timide au premier abord mais qui s’avère être très intéressant, curieux, cultivé et plein d’humour… Joan, de son côté, jeune femme sensible, généreuse, douce, très à l’écoute, bienveillante et enjouée.  Nous nous y sentons tellement bien finalement que nous prolongeons notre séjour de 3 nuits. Et puis Joan & Jan ont une superbe cuisine, bien équipée (avec un four, une belle gazinière)…ce qui constitue un grand changement depuis notre départ il y a 4 mois maintenant et par rapport aux plats que nous pouvions concocter jusqu’à présent. Je m’amuse à concocter des petits plats « français », comme le boeuf bourguignon, le gratin dauphinois ou quelques spécialités alsaciennes comme la tarte à l’oignon, le streussel,…tout le monde se régale. Joan m’a d’ailleurs demandé de traduire les recettes. Jan & Joan n’arrêtent pas de me remercier pour ces bons plats…et je suis tellement heureuse de pouvoir partager ce bout de France avec eux. D’autant plus qu’ils sont si accueillants et d’une gentillesse inconditionnelle. Une vraie rencontre, comme on les aime !

En vérité, nous allons y rester encore un peu plus longtemps. Mais ça, je vous le raconterai dans un prochain article….

IMG_4195

 

 

 

2 réflexions sur “Mountain Zebra National Park

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s