Camdeboo, Valley of Desolation et Karoo National Park

Camdeboo National Park et Valley of Desolation. C’est peut être dans ce parc que nous avons vu le moins d’animaux. Peut être à cause du temps. Un vent terrible. Fatiguant. Violent. Par contre, nous y avons vu beaucoup de singes et de très beaux paysages. Une randonnée d’une heure, dans le parc, nous permet de nous ballader à plus de 1400 m. La piste menant au sommet, nous offre des paysages dignes du Far West et des Grands Canyons. Je vous laisse découvrir…Parfois il suffit de peu de mots.

 

Comme vous pouvez le constater les singes, appelés Vervet Monkeys, ont des « attributs » bleues turquoises. Assez surprenant au premier abord. J’ai fait rire Stéphane en lui disant que je pensais que c’était les gardiens du parc qui les avaient peint pour les repérer. Nous logeons à Graff Reinet. Dans l’Air B&B de chez Lee, au 6 Greef Street à Graff Reinet.

Graff Reinet est le joyau du désert du Karoo. Plus de 26 000 habitants. 4ème plus ancienne ville d’Afrique du Sud. Plus de 200 bâtiments inscrits au patrimoine national. Centre agricole réputé pour sa production de laine mohair, ses moutons, ses autruches. 

Un tour en ville et détente chez le barbier du coin, un ghanéen, qui vit là depuis 4 ans. Stéphane est heureux. Ca le rajeuni de sa vieille barbe grisonnante. Il gagne 5 ans !!!

IMG_3920

Coup de coeur pour ce joli restaurant Polka. Pâtisseries succulentes comme ce « apple strudel » et surtout du pain, bien cuit. Nous sommes de grands mangeurs de pain. C’est parfois ce qui me manque le plus, du bon pain bien cuit.

 

Karoo National Park

Ce parc s’étend sur 768 km2. Situé dans le Bas Karoo. Nous passons de 850 m d’altitude à plus de 1300 m. On nous annonce des lions et des Rhinochéros. Nous verrons ni l’un, ni l’autre. Ici encore moins d’animaux mais une vue superbe et une merveilleuse randonnée à travers le bush par une après midi ensoleillée. La 1ère boucle de piste fait 48 km. C’est la plaine, le bush. Sec, arride. Cailloux, petits buissons verts et secs. C’est le silence absolu. Deux véhicules croisés dans la journée. Nous y verrons surtout des autruches, une tortue (le parc compte plus de 5 espèces différentes), des zèbres de bush et de montagne, des élands, des Vervet Mookey (les fameux singes aux « couilles bleues »), des Steenboks, Bat aered Fox, des Springboks, des Gemsboks (beaucoup), et des Kudu…

Beaufort West

1er contrôle de police en Afrique du Sud. 6 voitures de police sont à l’arrêt à la sortie de la ville. Stephane se fait contrôler son permis (Permis International obligatoire) et doit souffler dans un alcootest. Résultat 0. Les mauvaises langues n’ont qu’à bien se tenir. Ici le déli commence à 0,24.

Beaufort West est la plus grande ville du désert du Grand Karoo. 34 085 habitants. Nous sommes à 900 m d’altitude.

Après la visite du Karoo National Park, nous reprenons la route qui mène vers Cape Town, sans trop savoir où nous allons nous arrêter. C’est toujours le désert. Sur le parcours nous apercevons de nombreux babouins au bord de la route, parfois près à traverser. Nous nous arrêtons pour un lunch à Laingsburg chez Granaat. Un local qui paie pas de mine de l’extérieur. L’entrée. Une porte en fer forgé. Nous activons une sonnette de vélo pour indiquer notre présence. Une femme, d’âge mûr, nous ouvre. Décor sobre. tables et chaises en formicat. Des rayons de confitures, miel, concerves « fait maison », gâteaux, pâtisseries, articles de déco tricotés, crochetés comme ces napperons, dessous de plats, sets de table, chauffeuses de cafetière,…Lifestyle du Karoo. « Les nuits sont fraîches en Afrique du Sud. Le matin tout est froid. Les chauffeuses sont là pour garder le café, le thé au chaud » nous explique la gérante. Son lunch est délicieux. Elle est ravie de ce compliment. « Surtout de la part de français » nous confie t-elle avec un grand sourire.

« I never lose : I win or I learn » de Nelson Mandela

Cette citation trône fièrement derrière le comptoir de Granaat. J’aime cette idée que chaque expérience vécue nous sert à quelque chose. Du moins nous pouvons en faire quelque chose qui nous est ou qui nous sera utile. Plutôt que de nous apitoyer, nous culpabiliser ou nous dévaloriser. Se relever et avancer. Encore et encore. Sur ces belles paroles nous reprenons la route, cette route à travers le désert du Grand Karoo.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s