Un barbijo que dura para todos

« Un barbijo que dura para todos ». C’est le nom de notre projet de création de masques. Voilà comment nous rendre utiles auprès des boliviens durant nos nombreuses semaines de confinement. Déjà deux mois. Si nous remplissons quelques tâches dans la ferme de Mollesnejta, il nous semblait important d’avoir une action auprès des locaux, maintenant et dans les temps à venir. Mais pour ça nous avons besoin de vous ! Apprenez également à réaliser un masque à la main.

UN BARBIJO QUE DURO PARA TODOS !
Es gratis ! Ven a aprender como hacerlos*

*Un masque qui dure, pour tous ! C’est gratuit ! Venez apprendre à les faire.

De quoi s’agit-il ?

Il s’agit de réaliser et de distribuer des masques réalisés à la main, durables, en coton,  doublé, avec élastique ou liens, lavable à 60 degrés, aux normes AFNOR.

Pour un masque acheté, un masque est distribué gratuitement en Bolivie et dans d’autres pays d’Amérique du Sud par la suite.

Qui est concerné ?

En priorité aux femmes avec bébé, avec beaucoup de contacts (ex : marchandes de légumes des marchés), personnes âgées, enfants scolarisés en primaire (à partir de 7 ans).

Pour chaque distribution et si la personne le souhaite, j’explique, comment faire un masque ? à la main ou à la machine, si une machine est disponible.

Pourquoi ce projet ?

Beaucoup de boliviens portent un masque jetable, utilisable 2/3 jours à raison de quelques heures portées, avec un coût de 3 à 8 bolivanos* (de 40 cents à 1 euros). Il faut les changer souvent ce qui représente un coût à la longue et de la pollution (masques jetés dans la nature). Les masques en tissu n’ont souvent qu’une épaisseur et sont réalisés parfois en tissu synthétique qui ne résiste pas au lavage à 60 degrés.
*Pour infos : un salaire moyen mensuel d’un bolivien est de 255 euros.

Un masque en tissu de coton leur permettra de le porter plus longtemps et surtout de le laver et de le garder très longtemps (quelques mois**).
**Un masque résiste à 20 lavages en moyenne.

Où proposer les masques ? Comment rencontrer les futurs bénéficiaires des masques ?

Les lieux de distribution : auprès des associations de femmes comme celles des « Campecinas » (paysannes), ou les associations et les collectifs de femmes, au marché, dans la rue, dans les écoles, sur notre route en Amérique du Sud. Nous commençons par la Bolivie, puisque nous y sommes actuellement pendant le confinement.

Lorsque nous serons à nouveau sur la route et surtout lors de nos arrêts, un panneau, confectionné par nos soins, donnera l’information sur la distribution de masques gratuits et de la possibilité d’apprendre à les réaliser. Car, comme le dit le fameux proverbe chinois :

Quand un homme a faim, mieux vaut lui apprendre à pêcher que de lui donner un poisson.

En attendant, nous allons à la rencontre des boliviens, boliviennes, ici à Combuyo, Païrumani, Vinto, province de Cochabamba

Comment pouvez-vous nous aider ?

Si vous achetez 2 masques, cela vous coûtera 10 euros. Un masque sera disponible pour vous et un autre sera offert à une personne nécessiteuse.

Pour chaque masque acheté, un masque est donc distribué gratuitement en Amérique du Sud : Bolivie, Pérou, Equateur ou Chili ou Argentine, Uruguay, …(suivant la suite de notre périple).

Au début j’ai pu me servir d’une machine à pédale…..mais cela n’arrange plus Donna Crescencia
Maintenant c’est à la main que les masques sont réalisés

Chaque masque est réalisé à la main, faute de machine à coudre (pour l’instant), avec du tissu en coton, doublé, avec un élastique ou des liens coupés dans des tee-shirts recyclés, parfois achetés. Une ouverture permet d’y ajouter une lingette/filtre et une attache métallique (attaches de sacs de congélation par exemple).
Il faut compter une heure de réalisation à la main pour un masque : laver le tissu, mesurer, couper, plier, repasser, épingler, assembler, piquer, recouper les excès de couture, retourner, laver, repasser. Voir le mode opératoire plus bas.

Quand récupérer votre masque acheté ?

Le masque, que vous aurez acheté, vous sera remis (de préférence à l’heure de l’apéro) ou livré (les frais de port en sus, en Colissimo 6,10 euros), à notre retour en France.

Comptez entre septembre et décembre 2020. Cela vous fera un joli souvenir de l’Amérique du Sud, en tissu local (ex : l’Aguayo), dans la mesure du possible.

Comment régler votre achat ?

Vous pouvez régler, de préférence, par compte PAYPAL en cliquant sur le lien suivant : paypal.me/baroudeursdesens (optez pour un paiement vers compte personnel, sinon des frais sont appliqués).
ou renseignez l’adresse mail demandée : roumira@yahoo.fr
Vous pouvez préciser si vous souhaitez un ou des masques adultes ou enfants ?

Il est nécessaire d’avoir un compte PAYPAL pour régler par ce mode de paiement (création rapide, en quelques clics).

-ou par virement bancaire en nous demandant le RIB par mail, WhatsApp ou dans la fiche contact du blog (mesure de sécurité). Si vous êtes abonnés à ce blog, nous avons déjà votre adresse mail. Il nous suffira de le demander dans les commentaires.

-ou par chèque à envoyer à l’adresse que je vous indiquerai dans la fiche contact, WhatsApp ou mail.

Quelques recommandations quant au port du masque…

Steffie

Comment porter le masque ?

  • Couvrir intégralement bouche, menton, nez.
  • Le porter 3 à 4 heures maximum. Pour une journée de travail, prévoir 3 masques.
  • Eviter de le toucher. Manipuler seulement les élastiques ou liens latéraux.
  • Pour toute manipulation du masque, avant ou après le port, se laver les mains avec du savon pendant 30 secondes ou au gel hydro alcoolique.

Comment entretenir le masque en tissu ?

  • Laver le masque après chaque utilisation. AFNOR (Association Française de Normalisation) recommande un lavage en machine à 60° pendant 30 minutes.
  • Mettre les masques dans une boîte hermétique ou sachet plastique après usage si vous voulez regrouper les lavages.
  • Le séchage des masques doit se faire en moins de deux heures. Vous pouvez accélérer le séchage avec un sèche-cheveux.
  • J’ai lu dernièrement dans Santé Magazine : « Faire bouillir le masque dans une casserole ne suffit pas pour éradiquer le virus ».
    Mais dans un pays où plus de la moitié de la population, voire plus, ne dispose pas de machine à laver et lave son linge au bord d’un ruisseau ou d’une rivière, faire bouillir son masque dans une casserole, sur un feu de bois, moi je dis : « c’est mieux que rien ».
Carlos, chauffeur de taxi et paysan, Sara, enseignante, Hazel, 9ans, Ian, 4 ans, Stefanie & Axel, Pedro, Don Dimetrio, Donna Crescencia, employés à la ferme, Marga, vendeuse de légumes au Marché de Païrumani, et bien d’autres….

Plus d’une dizaine de masques ont déjà été distribués. Toutes les personnes vivant à la ferme sont équipées. La photo n’est pas toujours disponible car les personnes ne souhaitent pas être prises en photo.

Comment réaliser un masque ?

Après avoir étudié plus d’une dizaine de patrons, tous dérivés des préconisations d’AFNOR, j’ai compilé différents modèles pour en sortir celui-ci, facile à réaliser avec ou sans machine, avec une seule couture.

Fournitures :

– 2 carrés de tissu coton 21 cm x 21 cm (17 cm x 17cm pour un enfant de 7 ans et +)
-2 bouts d’élastique de 20 cm de long chacun et 5 à 7 mm de large
ou 4 liens de 35 cm de long chacun
ou 4 lacets de 35 cm.
Pour un enfant : élastique = 15 cm, lien = 20 cm.
– Une vingtaine d’épingles
– 1 aiguille, du fil en coton
– 1 paire de ciseaux.
Optionnel :
1 machine à coudre, 1 fer à repasser, 1 dé à coudre, 1 attache métallique (sac de congélation), 1 filtre/lingette.

  1. Coupez deux carrés de 21 cm dans un tissu en coton, tissage serré.
    Pour un enfant de plus de 7 ans = découpez deux carrés de 17 cm.

Deux possibilités : soit vous découpez les deux carrés dans le même tissu, soit vous découpez le deuxième carrés dans un tissu différent, pour le côté intérieur du masque (en contact avec nez, menton, bouche), toujours en coton, d’une teinte unie, un drap blanc par exemple, . Veuillez à choisir un tissu agréable au toucher.

2. Prenez chaque carré, côté endroit, face à vous. Pliez chaque bord vers le milieu, marquer la ligne de pliure avec votre ongle, ciseaux ou repassez-le, ouvrir. Pliez ensuite chaque bord vers la ligne de pliure du milieu, obtenue précédemment, marquez la ligne avec l’ongle ou repassez, ouvrir.


3. Retournez votre carré sur l’envers et ramenez les plis marqués du bas et du haut vers la ligne du milieu. Epinglez les côtés. Faites les mêmes opérations avec le 2ème carré.

Carré intérieur du masque
Mêmes lignes de pliure

4. Superposez les deux rectangles, endroit contre endroit. Épinglez une extrémité de chacun des quatre liens (ou élastique) aux quatre coins de la pièce. Alignez le bout du lien ou de l’élastique avec le bord du tissu, en disposant le reste du lien vers l’intérieur.
Veuillez à rester éloigné de la bordure du haut de plus d’un cm.
Ils apparaitront à l’extérieur du masque, une fois retourné.
Repositionnez les épingles en prenant les deux épaisseurs.

Endroit contre endroit
Apparence sur l’envers (intérieur du masque)
Modèle avec liens
Modèle avec élastique


5. Epinglez les bordures du bas et du haut à environ 1 cm du bord en veillant à laisser une ouverture de 7 cm, dans la bordure du haut du masque, pour pouvoir retourner le masque une fois cousu. Cette ouverture laissée vous permettra d’y introduire une lingette et/ou une attache métallique pour maintenir et positionner le masque sur votre nez (optionnel).

Optionnel : Vous pouvez rajouter un lien (lacet par ex) aux 2 extrémités de la bordure du haut, pour pouvoir laisser pendre votre masque à votre cou, si vous devez le retirer.

La couture à la main :

Se munir d’une aiguille, d’un fil et d’un dé (facultatif) et réaliser un point arrière tout le long du bord de l’ouvrage à environ 1 cm du bord, en commençant par l’ouverture des 7 cm. Faire plusieurs points avant et arrière pour consolider la couture, au début et à la fin de l’ouverture.

La couture machine :

Réglez le point de la machine sur 2. Soit vous cousez directement avec les épingles que vous retirez au fur et à mesure de l’avancée, soit vous faufilez avec un fil à bâtir, que vous retirez à la fin de la couture machine.

Commencez à l’ouverture des 7 cm, avec quelques points avant et arrière pour consolider l’ouverture et continuez tout le tour de l’ouvrage, en respectant la distance de 1 cm du bord.

6. Coupez les coins, pour les faire ressortir une fois le masque retourné. Couper les surplus de couture si besoin à 0,5 cm des points couture.

7. Retournez l’ouvrage par la fente de 7 cm en commençant par les coins. Une paire de ciseaux peut aider à l’opération (pointe dans les coins). Tirer sur les élastiques ou les liens vers l’extérieur pour faire revenir les plis et pour vérifier la solidité de la couture. Repasser une dernière fois.

Optionnel : Mettez en place l’attache métallique et la lingette (pour la troisième couche) par la fente de 7 cm.

Modèle avec liens en bande de Tee-shirt
Modèle avec lacets
Modèle avec liens en tee-shirt et lacet tour du cou

8. Placez le haut du masque sur votre nez puis attachez les rubans du haut derrière votre tête (en passant au-dessus des oreilles) et ceux du bas dans la nuque.

Si c’est avec un élastique, disposez la boucle autour de votre oreille. Veuillez à ce que le masque s’ajuste parfaitement sur votre visage, en haut et en bas.

9. Pour l’entretien et le nettoyage, il suffit des respecter les consignes données plus haut.

A vous de jouer !

Astuces :

Si vous n’avez pas de fer à repasser : Faites bouillir de l’eau dans une casserole, puis appliquez le fond de la casserole sur les plis avec une pattemouille (ex : un mouchoir en tissu coton fin mouillé à l’eau, essoré). 
Personnellement j’utilise un grille-pain acheté en Argentine sur le marché. Je le fais chauffer sur le gaz puis l’applique sur la pattemouille.

Tout est clair pour vous ? Je vous invite à poser vos questions dans les  commentaires. J’y répondrai dès que possible. Tout le monde en profitera.

Si vous aimez cet article et si vous connaissez des personnes susceptibles d’être intéressées par le projet : « Un barbijo que dura para tudos ! » merci de le partager et surtout … passez votre commande !

Ensemble Solidaires !

A bientôt pour un nouvel article sur la suite de notre confinement ou sur la suite de nos mouvements avec Fendi ? Prenez bien soin de vous et de vos proches !

24 réflexions sur “Un barbijo que dura para todos

  1. Ping : L’interminable confinement bolivien – Le Tour du Monde à 2 en 4×4

  2. Dominique M

    Desormais dotée d’un pc portable il m’est plus facile de vous suivre de mon salon, les pieds sur la table et en fond musical du piano Jazz. Je suis bluffée Mireille par la qualité de ton tuto « masques » et cette belle idée de mettre vos talents au service des populations parmi lesquelles vous êtes confinés. Je me propose de faire un petit don afin de financer quelques masques, si tu m’envoies ton RIB.

    J'aime

  3. Philippe JOURDON

    Bravo Mimi de mettre tes talents de couturière au service d’une aussi belle cause. Je n’oublie pas Stéphane qui participe également à cette distribution humanitaire. Bien évidemment je participe modestement à cette belle action . Voilà c’est fait via Paypal. Vous distribuez la totalité des masques. Ne vous encombrez pas de cela pour votre retour. Ils seront plus utiles pour ceux à qui vous les donnerez sur votre parcours.
    Bon courage pour la suite du confinement car je crois que cela n’évolue pas beaucoup en Bolivie.
    Prenez bien soin de vous.
    Plein de bisous.

    J'aime

    1. Hello Filou ! Nous te remercions de tout coeur pour ta générosité qui pour nous n’a plus de secret. Tu es du style à donner ta chemise pour faire des masques ! Alors merci. Stéphane s’occupe déjà de la distribution auprès des hommes (plus facile), de la coupe et pourquoi pas de la couture bientôt…Il sait déjà réparer ses chaussures, … Merci j’ai bien reçu le paiement. Nous t’espérons en forme. TAKE CARE. GROS BISOUS

      J'aime

    1. Coucou Véro ! Oui merci je viens de voir ça. Génial !!! Tu étais même dans les premiers ! Je me réjouis à l’avance de te le remettre en main propres, à Belfort ou à Strasbourg ? Le plus beau ! BISOUS

      J'aime

  4. Stephanie

    Hello Mireille et Stéphane
    Bravo pour votre initiative que nous souhaitons soutenir évidemment !
    J’attends donc le RIB.
    Un circuit en Charente Maritime s’impose à votre retour
    Bises

    J'aime

    1. Hola Stéphanie,
      Ca y est c’est fait pour le RIB ! Trop bien merci. Oh ouiiiii pour l’apéro en Charente, avec une joie immense. Nous nous rendons compte à quel point la culture de l’Apéro est sacrée. BISES à vous 4.

      J'aime

  5. FERRIERES -PARGUEL Gilbert Cathy

    Je vous reprécise, ramenez-nous qu’un seul masque, distribuez les autres aux plus nécessiteux. bonne journée, à la revoyure, Gilbert Cathy

    J'aime

    1. Hello Cathy et Gilbert,
      Un grand merci à vous deux pour votre participation au projet. Nous avons bien eu le paiement. Si nous rentrons par le Sud nous vous ferons une livraison directe à Millau !DES BISOUS et Muchos GRACIAS !!!!

      J'aime

  6. Karine

    Bonjour Mimi et Steph
    Bravo c’est trop bien ce projet. Penses tu que l’on puisse utiliser PaybyPhone pour t’envoyer l’argent avec ton adresse mail ? Gros bisous et une belle réussite dans cette démarche solidaire

    J'aime

    1. Hello Karine,
      C’est chouette de nous soutenir. Nous n’avons pas PaybyPhone. Tu peux faire un virement. Je vais t’envoyer le RIB via ton adresse mail. Ou si tu as une autre solution que j’ignore ? Plein de bisous à vous 5 !!!! Et hâte de partager l’apéro avec vous !

      J'aime

    1. Coucou Isa ! Merci pour votre soutien ! Le top ça serait de pouvoir vous livrer les masques en mains propres, toujours à l’heure de l’apéro, chez vous à San Francisco ! Hi hi !!!!! Bisous à toi et Sina. Grand merci !

      J'aime

      1. Coucou Chrystèle, je vais t’envoyer un RIB sur ton adresse mail et tu peux faire un virement.
        Déjà un grand merci à toi pour ton soutien…BISES et au plaisir de te rencontrer un jour ?

        J'aime

    1. Merci Claudie de partager notre projet ! Il y avait un soucis dans le lien de PAYPAL.
      Il marche à présent (tout est en minuscule). Si tu tapes : paypal.me/baroudeursdesens ça marche !!!!
      Muchos Beijos !!!!

      J'aime

    1. Bonnet Chantal

      Bravo Mireille. Quel courage de coudre tous ces masques à la main !
      Nous avons bien sûr envie de participer à votre projet, merci de nous envoyer ton RIB.

      J'aime

      1. Bonjour Chantal !
        Merci pour votre participation. Oui c’est un peu long à la main. J’ai vu tes magnifiques créations de masque sur les photos ! je t’envoie le RIB de ce pas ! Bisous à toi et Jacques.

        J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s